Nogaro Classic festival…Le Clap Final 2020

Oui Le Classic festival de Nogaro sonne la fin de cette très particulière saison 2020.

Quelques Racers présents, mais beaucoup moins que d’habitude la seulement six.

Pierre Alexis Colignon sans concurrence à ce niveau de pilotage maintenant que j’ai vendu mon Racer, j’était le seul à pouvoir lui donner la réplique….Patience mon Pierre je reviens avec une nouvelle monture en 2021!

Bien sur très au dessus il y a Thomas Jamin, mais la le racer Boyer est  d’un autre fonctionnement que nos pétochons, couplé avec son pilotage très efficace, ça fait mal, il colle un paquet de seconde au tour à tout le monde, roulant en 1m.51s quand les racers DB sont en plus de 2 minutes….No comment!.  

Notre président Michel Labarde éternel enthousiaste et surtout fidèle parmi les fidèles se partagera le volant avec son fils Brice, mais aussi Philippe Boutevin au volant de son époustouflant Monomill, équipé d’ un moteur 954cc de folie…Et quel son!

Pierre Alexis Colignon je l’ai dit était sur une autre planète, pourtant son racer est équipé dun moteur 850cc, certes je le lui ai préparé aux petits oignons dans mon officine  HTT Motorsport à Périgueux, mais en utilisant que des pièces de séries pour pouvoir avoir un moteur très fiable à petit budget. Et le Constat est la, pas besoin de construire un avion de chasse un moteur de série amélioré suffit amplement, tout comme les pneus de serie à 140 balles les 4 qui nous font la saison sans problème à comparer avec les XAS FF hors de prix, et moins performant que nos pneus de series!..

Christian Ledent comme à son habitude est très présent, un bon coup de volant, une auto bien préparée, toujours souriant et agréable, voici un garçon qui a tout compris à la philosophie du truc.

Et notre nouveau membre l’ami Dominique Debien, qui prenait ses marques sur mon ancien Racer DB, bienvenu parmi nous l’ami! 

Il manquait notre bande de Niort/ Poitiers, un seul être vous manque et tout est dépeuplé….La il en manquait trois! Les gars vous ne pouvez pas décaler vos vacances de retraités (pas toi Fred!) à une autre date?

Classic Festival, dans les starting blocks.

Préparez vous les amis, ce sera la dernière de l’année qui nous accueillera sur un des plus beau circuit de France. Un plateau mixte avec les MEP est réservé, ne perdez pas de temps il reste encore quelques places.

Ne boudez pas votre plaisir, deja que cette année 2020 a été misérable à bien des niveaux il serait presque impardonnable de faire l’impasse sur la sortie Gersoise.

Je me frotte les mains du festival que va nous faire l’ami Pierre Alexis, sur qu’il fera parler la poudre et hurler le caoutchouc au volant de son véloce racer DB, son coup de volant sera comme d’ habitude un plaisir pour les spectateurs

Dans les forces en présences qui ont confirmées leur venue.

Michel Labarde

Brice Labarde

Dominique Debien

Pierre Alexis Colignon

Philippe Boutevin

Tous ces pilotes seront en  DB, Dominique Debien sera le « newcomer » sur mon ancien Racer DB rouge. 

Grand prix de Cadours le 5 et 6 Septembre 2020

                                   

                                 

Texte de notre ami Yves Demange

Le Baron Rouge empêché mais un Baron Noir se révèle!

Le cadre et l accueil au circuit de Cadours est toujours un plaisir des yeux et de la convivialité

Merci d avoir organisé avec tant de dévouement cette manifestation,les trois virages ont été refaits en enrobé tout neuf mais hélas bordé de trottoirs scélérats,une ligne électrique permettait une possibilité de branchement,la restauration sur place n enviait rien à un restaurant en dur , bravo au traiteur pour ces brochettes de cochon » noir » et aussi pour ses côtelettes de canard

Merci aussi aux commissaires et à la direction de course, pour sa tolérance et son autorité

Le club ‘Racer club de France’ était représenté par P Morin « Le Baron Noir »Fred Freche et Yves Demange, deux racer vernaculaires étés présents celui de JC Marpinard qui n avait pas tourné depuis 10 ans et qui n a fait que quelques tours, celui de C Chauderon qui a connu un début d incendie vite maîtrisé, dans nos habituesl mais cette fois ci absents, Fred Marquet « Le Baron Rouge » absent pour raison de santé mais aussi pour vente de son racer DB, notre Président et Pierre Aléxis Colignon pour divers soucis de mécanique.  

Patrick Morin qui avait chassé tous les chats noirs de son Racer après quelques tours de mise au point c est révélé redoutable chassant tout racer ou Cathéram dans sa ligne de mire

Pour ma part la traversée d une bordure de trottoir, non prévue , a eu un effet néfaste sur un triangle de suspension du racer, mais grâce à Frédéric armé de deux gros marteaux, le racer a pu rouler le dimanche avec une température plus fraîche que celle du samedi

Il y avait aussi beaucoup de motos et ce fut un plaisir de voir des vrais anciennes conduites pas des drivers d époque

On a eu à déplorer deux autos sur le toit mais sans gravité pour les pilotes

Dans les modernes l ambiance été très chaude et le public nombreux

Un hommage a été rendu et une gerbe remise en souvenir du décès de Raymond Sommer.

Arrivée programmée sur le sol Français d’une Cooper MK6 de 1952

                     

                     

                     

Une Cooper MK6 de 1952 a été retrouvée et va revenir à la vie pour la saison future.

Cette Cooper a été vendue neuve à Alexis Dupont de Nemours, richissime héritier de la Dynastie Du Pont. Famille Française expatriée dès 1800 aux USA.

Avec son pilote cette Cooper sera Championne des USA en 1956, en ayant un nombre de victoires très important étalées sur plusieurs saisons. Arrêté depuis la fin des années 50, ce Racer était stocké dans les réserves de la collection personnelle de son propriétaire originel. Vendue aux enchères chez Bonhams en 2015, elle rejoindra l’Angleterre en attente d’une restauration qui ne viendra jamais, revendue il y a peu elle va rejoindre le sol Français dès que la quarantaine sera levée pour pouvoir aller la récupérer sur le sol Britannique.

Son historique imparable, tout comme son origine pure à 100% la destine à de belles épreuves comme le Goodwood Festival ou elle aura naturellement sa place. Mais elle se joindra aussi à quelques démos Française comme « La Chatre » ou autres.

Tous les goûts sont dans le Racer..!….

Notre mouvement des Racers est suffisamment vaste pour que chacun de nous y trouve sa place, et surtout s’y fasse une place.

L’amateur de montées historiques, ou de démonstrations diverses sur circuits permanents, ou dits « en ville ». Tout comme celui attiré par les compétitions avec chronomètre et classement officiel. Tout peu cohabiter, car la même passion nous anime tous.

Nous faisons tous parti de cette même famille, celle ci se développe et au fils des ans notre nombre de membres s’en va gentiment en croissant de deux ou trois nouveaux adhérents chaque année.

Mais n’oublions jamais d’ou nous sommes partis, et ou nous en étions il y seulement deux ans, pour rappel je me souviens de m’être retrouvé tout seul à la Châtre en 2018! Depuis nous avons réussis à sacrément bien remotiver nos troupes, en constituant des plateaux dès fois proche des 15 Racers, et cela deux ou trois fois par an. Merci à vous d’y croire et de vous motiver pour que cela continue à exister.

Cette année 2020 placée sous le signe de la pandémie n’a pas permis de nous retrouver comme l’année passée, alors considérons 2020 comme une année bien misérable, et cela à tous les niveaux. Notre regard doit maintenant pointer vers l’horizon 2021 et donc sur l’avenir. Nous devons travailler pour continuer à nous mobiliser massivement et cela quelque soit nos préférences de roulages sur au moins deux rencontres majeures à l’année, La Châtre est un incontournable avec notre plateau réservé. 

Le Trophée des racers que je comptais mettre en place pour 2020 ne sera pas reconduit, globalement cela tente peu de monde, toutefois pour ceux qui souhaitent courir je mettrai le calendrier des épreuves avec classement, je m’oriente de mon coté plus vers ce genre de sorties, si cela peut convenir à certains d’entre vous, je peux vous aider à franchir le pas. Malgré cela me rejoindront Christophe Bodelot et son Racer Monopoletta, Olivier Barjon et sa Cooper MK3, Jean Luc Renard sur Monopole Panhard. Sans oublier notre petit nouveau Dominique Debien maintenant propriètaire de mon Racer DB.

D’ici la, prenez soin de vous et de vos proches.   

                           

                    Puissions nous tous finir comme ce charmant Monsieur.

Cadours 2020…..Action!

En communiquant avec l’organisation du Circuit de Cadours qui aura lieu le week-end prochain, il m’a été signalé une grande « timidité » au niveau des engagements. 

Sans vouloir jouer les moralistes, si nous ne nous mobilisons pas, ne nous plaignons pas plus tard que ces organisations n’existent plus, ou ne puissent plus nous accepter faute de plateau dédié pour nos autos. N’oubliez pas que les Racers c’est un peu l’auberge Espagnole, on y mange ce que l’on y apporte.

De mon coté mes problèmes de santé maintenant résolus, je suis obligé malgré tout obliger de déclarer forfait. Mais je soutient totalement cette sympathique organisation du Circuit de Cadours, n’oublions pas qu’il s’agit des 70 ans de la disparition de Raymond Sommer.  

Cadours 2020, a vos inscriptions!

                                 

Voici le bulletin pour Cadours 2020.

C’est le 70 eme anniversaire du décès de Raymond Sommer, inutile de dire que notre présence est souhaitée.

L’organisateur nous a réservé un plateau spécifique pour véhicule de compétitions des années 50.

Cliquez sur le lien ci dessous pour accéder au dossier complet d’inscription, ou vous verrez le tarif « Club » qui nous correspond.

fiche_inscription_2020

Garnd Prix de Garat 2020. Une cuvée exceptionnelle.

                                                                                                                                        Photo Ludo Martin

Ce texte et ces photos sont de Pierre Alexis Colignon et Elsa.

Notre président du Racer Club de France Michel Labarde a mis les petits plats dans les grands pour cette édition 2020. Les repas orchestrés d’une main de maitre par Brice Labarde et son équipe, ont permis de régaler plus de 150 personnes avec le traditionnel méchoui du dimanche midi.

L’orchestre convié sur place a agrémenté le repas de musiques rocks et champêtres. On y retrouve là l’ambiance des paddocks des années 60. La décontraction et la bonne ambiance sont bien là. La chaleur présente tout le week-end n’a pas freiné la venue des participants et des invités.

Sur la piste, plusieurs plateaux ont animé le week-end : les avant-guerre avec une belle série d’Amilcar, un plateau cycle kart de nos fidèles et très agréables concurrents, un plateau Fiat 500 et 126, un plateau GT, puis enfin le plateau des célèbres Racers à mécanique Panhard. Dans les paddocks, quelques très belles auto : deux magnifiques cabriolet Traction et quelques Bugatti égarées sur l’herbe.

Les membres du club ayant fait le déplacement étaient nombreux. Joël Leblanc qui a rencontré quelques soucis avec une mécanique en carafe. Brice Labarde qui a très fortement usé les pneus du racer paternel, au grand désespoir de son père !! Vincent Aupetit qui nous a ressorti son racer pour l’occasion. L’écurie Dominault présente en force avec deux MEP X2 qui marchaient du tonnerre. Pierre-Alexis Colignon également, qui avait bien plus de freins avec son racer qu’avec une malheureuse Smart…. Ian a fait le déplacement mais sans son beau racer vert.

Notre trésorier Gonzague nous a donné un sacré coup de main tout au long du week-end. Les démonstrations ont été viriles et très disputées. Le tout sans aucun accrochage ni incident. De vrais gentlemen qui se respectent sur la piste comme autour d’une table. C’est ça l’esprit du Racer Club de France. Pour résumer, c’est une année exceptionnelle pour cette édition 2020 : du soleil, des repas succulents, des copains, du pilotage, un barbecue énorme et du vin évidement avec modération. Un grand merci à Michel Labarde pour son accueil et l’organisation sans faille. Un grand merci à son fils Brice pour les repas ainsi qu’à l’équipe autour de ce duo inséparable !!!!

Où signons-nous pour l’année prochaine ?

 

 

                                                                              T

                               

Grand prix de Garat….C’est pour bientôt!

Plus que quelques jours avant le Grand Prix de Garat sur le circuit privé de notre président Michel Labarde.

Au programme des festivités, plaisir et franche rigolade vous sont garantis.

Plusieurs plateaux pour pouvoir rouler avec votre ancienne dans les différentes séries qui vous sont proposées, monoplaces, GT, Young timers, avant guerre…etc….

Le tout rythmé par les repas à la sauce « Labarde Family » ou Brice restaurateur réputé Angoumoisin  qui est le fils de notre président, officiera pour le plaisir de nos papilles gustatives.

Un concert avec un groupe local est annoncé sur le site le Dimanche.

Vous ne savez pas quoi faire ce week-end? venez à Garat, c’est l’assurance de passer un bon moment.

                                       .

Citroracing 2020….Un très bon cru!

Placé sous le signe du « huis clos » la fête « à Bruno » a encore été un grand succès.

Dans notre plateau « mécanique Panhard » nous étions une grosse’ dizaine d’autos, avec les habituels de ce plateau, les Labarde, Colignon, Wilson, Ledent, Morin, Demange…etc….Mais aussi notre ami Belge Dirk Van Eetevelde qui était venu de Belgique avec l’ami Stephaan et sa MEP X2.

Une bien belle organisation sur un circuit très adapté à nos Racers, un parc pilote avec des sanitaires nombreux bien disposés, des responsables du circuit au petits soins pour nous, et très tolérants avec nos pétochons pétaradants…merci à eux. Un Bruno Jammes présent partout avec le sourire, disponible et efficace pour que tout se passe bien, Bravo ton événement est une réussite totale.

Sur la piste ce fut du grand Pierre Aléxis Colignon il a dicté sa loi à l’ensemble du plateau, reléguant bien loin tous les autres protagonistes, faisant montre de son pilotage et de sa maîtrise aux autres participants qui sont restés tous très loin derrière lui. Une mention très particulière pour Yves Demange qui nous a montré en piste une belle vélocité. Bravo Yves.

Dans mon cas je n’ai pas pu essayer de contrer Pierre Alexis, je me suis contenté de quelques séries de rodage pour mon moteur neuf, très rapidement un allumage défaillant me clouera dans le role qui est le mien depuis Albi et que je déteste le plus, celui de spectateur.

Dans le parc comme à notre habitude encore de très grands moments d’amitiés et d’échanges divers, le coin « Racer Club de France » est toujours un endroit accueillant pour les visiteurs.