Déconfinement et bout du tunnel

                     

Bonjour à vous tous,

Ç’ est un fait acté nous ne serons bientôt plus nos propres prisonniers, c’est devenu maintenant une histoire de jours que nous allons devoir encore compter comme des « quillards » attendant la fin de notre service militaire. J’espère que ce temps de repos vous aura permis d’avancer un peu sur vos projets, et que malgré tout votre auto a eu droit à vos bons soins et à toutes vos attentions.

D’ici le mois de Juin nos belles devront rester encore au garage, mais il nous faut nous tenir dans les startings blocks avec presque déjà  nos combinaisons de pilotes revêtues. Ce matin j’ai décidé de m’octroyer un moment de bonheur, oh un bonheur simple de confiné, quelque chose à la petite mesure de l’assigné à résidence que je suis  devenu mais j’ai démarré mon Racer, il n’aura fallut que quelques litres d’essence dans le réservoir, un coup d’œil sur la jauge d’huile, et après avoir tiré sur la tirette du démarreur le bruit du « Panpan » s’est fait entendre instantanément, comme pour me dire « t’as vu mon gars, je suis prête! » Cela m’a fait un bien fou de sentir cette odeur de Castrol R40, et d’entendre le « tic-tic » de l’échappement chaud une fois le moteur redevenu muet, car ces odeurs la et ces bruits c’étaient les odeurs de la liberté et du bonheur à venir.

Alors même si nous en avons loupé de belles sorties, même s’il est bien derrière nous ce Trophée des racers, car comme vous avez pu le constater il n’aura pas survécu à ce Covid 19, le malheureux n’a même pas eu droit à son coup de respirateur pour pouvoir survivre! sacrifié sur l’hôtel logique du bon sens et de la santé publique…Qu’il repose en paix.

Sont aussi mortes les rencontres de La Châtre et d’autres endroits…Que va t’il en rester au stade ou nous en sommes? Certes nous pouvons avoir quelques légitimes espoirs pour Citroracing en Juillet, et pour la rencontre du club sur le circuit de notre président le premier weekend d’Août. Après ces dates la vie devrait reprendre un cours plus normal, tout au moins souhaitons le…

Nous comptons sur vous pour vous motiver, pour maintenir en vous cette petite flamme, cette étincelle qui faisait briller vos yeux chaque fois que vous descendiez de cette auto qui vous a demandée tant de sacrifices, mais qui vous procurera aussi autant de bonheur une fois que vous la sortirez de son sommeil.

Nous comptons sur vous pour continuer à vouloir prendre du plaisir avec nous sur les pistes et dans les parcs, car sans votre présence nous serions quelque par un peu tous devenus des sans famille. 

Prenez soin de vous et des vôtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *