Grand Prix de Cadours, pressons Messieurs!

Le plateau Racer pour la démonstration de Cadours c’est pour dans quelques semaines.

Je viens de faire partir mon engagement pour cette démonstration ou je le rappelle un plateau nous a été réservé.

Messieurs à vos stylos pour les engagements!

Notez en haut du bulletin « plateau racer » et bien sur payez le prix de l’engagement club.

Pour ceux qui recherchent un gite, qu’ils prennent contact par le biais de la boite mail du Club, l’organisateur à mis de coté quelques bons endroits pour pouvoir se poser.

Il est parti l’ami François.

C’est le cœur gros que je me dois de vous annoncer le départ de notre ami François Beaufils, excusez moi de jeter comme ça la nouvelle de manière aussi abrupte, mais comment annoncer la mort d’un copain?

François faisait parti de la bande des « Gars de Poitiers/ Niort  » avec lesquels nous passons toujours de très bon moments. Pleins d’anecdotes remontent à la surface, des souvenirs de fou rire, de repas amicaux. Avec François il n’y avait que des bons moments, et pourtant des claques de la vie il en avait pris, celle ci ne l’avait pas épargné. Quelle tristesse de perdre un gars comme ça des suites d’ une chute stupide dans ses escaliers.

François était membre du DCPL et de l’amicale DB, mais il avait une belle ouverture d’esprit sur toutes les autos anciennes, à sa famille, à ses amis le Racer Club de France présente ses condoléances.

François mon pote tu nous manques deja.

François à droite à coté de son ami Fred Fréche.

Les Racers en course à Croix en Ternois!

Croix en Ternois 2019…Enfin une course pour les Racers,

Qu’elle bonne idée ont eux nos amis Britanniques de venir rouler sur le circuit de Croix en Ternois.

Merci au «500 Owners Club» de venir porter le bonne parole sur nos terres!

Un plateau assez fourni était constitué à l’occasion avec de très rapides pilotes Anglais comme Mike Fowler, Xavier Kingsland ou Nigel Challis, 19 pilotes en tout.

Quatre Français avaient décidés de venir croiser le fer pour enfin pouvoir participer à une «vraie» course, car il faut bien l’avouer depuis que nos Racers sont cantonnés au rang de curiosités dans les démonstrations «bottes de pailles» il est devenu bien difficile de se motiver pour avoir envie de rouler. Heureusement que des démos comme La Chatre ou autres viennent agrémenter le tout….

Au programme du week-end 1 série d’essais libre, une série d’essais chrono, et deux manches,

Nous arrivons avec l’ami Patrick Jamin vendredi dans l’après midi pour nous poser dans le parc, malheureusement pas très prés du reste du plateau Racer, je part enfin à la rencontre physique des différents personnages comme Duncan Rabagliatti, je rencontre Gilbert Lenoir, Jean luc Renard, et bien-sur l’ami Dominique Pascal qui eux aussi vont rouler avec nous, Les connaissances et présentation avec les «Britons»

La séance d’essai du matin me permet de reprendre contact avec le circuit, je n’ai pas roulé depuis bien longtemps. Cela me permettra de voir qu’il a été un peu rallongé par rapport à 2001 ou j’y avais roulé.

Pour les chronos, je part bille en tête et fais mon meilleur temps au 5eme tours, après je n’insiste pas je sent mes pneus diminuer d’adhérence, je préfère rentrer que de les défoncer en espérant un meilleur temps qui de toute façon ne pourra plus venir.

Départ lancé en première ligne que nous partageons avec Patrick Jamin car bien évidement il a réalisé la Pole position, mon moteur hoquette à l’accélération et deux gars me doublent, je mettrai quatre cinq tours à comprendre ce qui se passe et surtout à réagir en me disant que quatrième en ayant été deux aux chronos ce n’est pas supportable!…En avant mon gars! Couteau entre les dents j’attaque tout ce que peux et fini par croquer en bout de la ligne droite après un freinage d’homme Xavier Kingsland, qui était devant moi. Devant se présente Mike Fowler et son Cooper MK5, la c’est pas le même calibre, lui c’est du très très rapide, il est généralement gagnant ou très bien placé à chaque fois dans son pays, il va falloir bien travailler pour arriver à le re coller, le doubler sera encore plus chaud que pour Xavier, nos roues se feront la bise une première fois à l’épingle comme pour lui dire tu as vu je suis la! Pareil que pour Xavier Kingsland je le croquerai en bout de ligne droite aprés un freinage «de trappeur», je finirai avec une avance de 3 secondes, en fin de manche avec Mike nous nous tomberons dans les bras après cette bataille bien virile mais très correcte.

La deuxiéme manche sera du même cru sauf que j’aurai l’idée de faire bien cirer l’embrayage au moment du départ lancé et la seul Mike Fowler avec le surplus de chevaux de son Norton Manx au Méthanol me passera au départ, par contre cette fois ci je ne lui laisserai pas le temps de prendre du champ libre, je vais me placer bien à l’affût dans son capot arrière, 1 tour entier pour pouvoir rester bien à l’aspiration, nous finirons avec 6 secondes d’écart en ma faveur.

Une mention spéciale pour mes amis de piste Jean Luc Renard qui au volant de la monoplace Monopole Panhard rachetée à Gilbert Lenoir roulera dans un bon rythme, tout comme Dominique Pascal avec le Racer ex Harry Schell prêté par Gilbert Lenoir en progrés à chaque manche.

Un week-end de rêve total. De franche amitié Franco Anglaise, l’ensemble ponctué par un apéro offert par un futur pilote Français qui avait amené son sublime Cooper MK2 Jap, avec discours du «Chairman» Nigel Challis pour saluer notre venue, mais aussi annoncer que quelques chose se tramait du coté de la France au niveau des Racers….Nous allons vous donner des bonnes nouvelles très bientôt…

J’ai eu à ce moment la une pensée pour Alain Gawski qui n’avait pas réussi à «plier» les Anglais à son époque, il me plaisait de penser que d’où il est, il devait surement bien se marrer!

Votre serviteur à l’attaque!
Le très rapide Mike Fowler et son Cooper MK5 Norton Manx au Méthanol
L’Intouchable Patrick Jamin et son Racer Boyer.


Les 80 ans du circuit des Remparts, Les Racers à l’honneur!

Une actualité assez fournie en ce moment pour notre monde des Racers, avec cette fois ci un reportage réalisé par la télévision régionale chez notre Président Michel Labarde.

Vous noterez aussi la présence de Claude Berton présent pour cette mini interview.

Les Racers et le circuit d’Angouléme, une histoire vieille de 70 ans!

Croix en Ternois 2019

Plus que quelques jours à patienter pour le Grand Prix du Pas de Calais sur le circuit de Croix en Ternois.

Un petit contingent de 4 français Patrick Jamin, Jean Luc Renard, Dominique Pascal et Fred Marquet ont décidés de ne pas passer à coté de la fête, et comme nos amis du « 500 Owners Club » ont le bon goût de nous accepter en catégorie « Invitation Class » nous allons aller nous mesurer aux Racers Anglais bien préparés et gavés de méthanol.

Voici la liste des engagés, avec en premier le numéro de course .

3 Andy Raynor Kieft 1954

4 Roy Wright Flash Special 1957

8 Roy Hunt Martin 500 1953/54

12 Duncan Rabagliati Comet MK1 500 1950

13 Mike Doodeman Larkens 500 1949

18 John Chisholm Arnott F3 500 1952

20 Fred Marquet DB Panhard 850 1950

25 Patrick Jamin Racer Boyer

30 Chas Reynolds Kieft 498 1953

31 Mike Fowler Cooper MKIV 500 1951

37 Martin Sheppard Effyh Brynfan 500 1950

38 Simon Frost Terigi JR 500 1950

39 Jean-Luc Renard Monopole Junior 954 1959

53 Simon Dedman Waye 500 1953

56 John Greenwood Cooper 499 1955

59 Xavier Kingsland Staride MK3 500 1953

65 Richard Bishop-Miller Revis 497 1951

78 Nigel Challis Cooper MK VIII 499 1954

122 Dominique Pascal Cooper MK IV 1100 1950

Voici donc la liste des engagés de cette course comptant pour le Championnat Anglais des « Half a Liter ».

Programme de roulage copieux, avec une manche d’éssais libre le samedi matin, une manche d’essai chrono le samedi après midi, une manche course le dimanche matin, et une manche course le dimanche après midi.

Franchement nous devrions bien nous amuser, même si les deux invitations class que sont le très rapide Racer Boyer mais aussi la Cooper 1100 cc JAP devraient monopoliser les premières places, il va y avoir de quoi se tirer de belles bourres!

Je vous racontes ça la semaine prochaine.

Bressuire..Un grand n’importe quoi!

Petite chronique sur une catastrophe annoncée des « Grand prix Bottes de Pailles »…

Ah la la, peut être faudrait il enlever le titre Auto-proclamé de Grand Prix à cette démonstration? Cela ferait il baisser d’un ton les comportements inappropriés dans ce genre de démo, plus proche de la parade démonstrative? …..Ouhaip…Pas sur!

L’année dernière j’en avais fais les frais en me faisant pousser par « un pilote du village » qui n’acceptait pas avec sa voiture de 150cv de se faire taper par un DB Panhard de quasi 3 fois moins, moi monté monté sur des pneus de mobylettes, et lui sur sa monoplace équipée d’un train de slick neuf! J’étais parti après cette poussette bien dégoutté, me jurant de ne plus jamais y remettre mes roues. Le pire de cette attitude foireuse, était que cet énergumène « pour se donner bonne conscience, était en plus parti se plaindre à la « direction de course », disant que c’était de ma faute! Ben voyons c’est lui qui m’avait tapé à l’arrière en « oubliant  » de freiner!!

Mais cette année la bêtise à encore franchie une étape supplémentaire, ce ne sont pas moins de 5 autos qui ce sont accrochées assez violemment. Pas d’autre mots que insupportable comme genre de comportement pour une démonstration.

En fait le problème vient toujours des mêmes, à savoir les pseudos pilotes « du cru », ce sont eux que je nomme pilotes de Grand Prix « Bottes de pailles », ils y prennent tous les risques, et bien sur la devant toute la famille « Tata Simone, Tante Huguette et le cousin Louis » ils se doivent de « briller » et d’étaler leur talents incroyables, ce sont des vrais danger que nous ne croisons jamais ailleurs, mais qui prennent vos roues pour des quilles.

Cette année c’est notre Président qui en a fait les frais, une roue arrière arrachée sur son DB, cela fait d’autant plus mal que son auto est l’authentique ex Michel Aunaud, Mais ce n’est pas tout, car l’ami Daniel Heurton s’est violemment fait percuter la veille par le même « pilote zouave » qui sera responsable du carambolage du dimanche. Pas impossible vu la violence du choc que son châssis n’est pas pris un bon pet.

Un bon conseil évitez l’endroit , et laissons les jouer entre eux….

Cadours 2019…La Fête des Racers

L’événement majeur de cette année pour nos Racers se profile gentiment à l’Horizon avec cette démonstration sur le mythique circuit de Cadours.

Vous pourrez poser vos roues sur un vrai monument de l’histoire de la course automobile des années 50.

A cette occasion les organisateurs nous ont réservés un plateau exclusif pour des autos de courses des années 50

f

Comme vous pouvez le constater, l’organisateur nous a réservé un tarif très attractif pour les membres du Club.

La Châtre 2019….Totale réussite!

Les photos qui agrémentent cet article sont de Elsa

Cet Autoretrosport 2019 a été franchement une réussite qui a dépassé toutes nos espérances. Vous vous rendez compte nous avions douze Racers d’engagés!! Ce chiffre est totalement incroyable quand nous nous souvenons simplement que l’année dernière j’étais le seul à avoir roulé sur ce circuit.

La famille du Racer club de France à trés grande majorité motorisé par des racers DB Panhard c’était réuni dès le vendredi, nous avons mis en place notre campement bien à l’entrée du circuit pour que nos petites bestioles soient à la vue de tout le monde, le président Michel Labarde est arrivé le premier accompagné de votre serviteur, plutôt devrai je dire que je suis arrivé « remorqué » par nos amis Gloria et Christain qui étaient venus nous accompagner. En effet j’ai cassé à 35 km de La Châtre le volant moteur de mon camping car, et c’est donc à la barre de remorquage que nous ferons une arrivée pour le moins originale.

Le gros de la troupe sera la dès la fin de journée, l’ami Fred Frèche nous fera plier de rire avec sa superbe caravane pliante Rapido d’époque. Il faut voir cet amuseur permanent à l’ouvrage pour monter l’édifice qui lui servira de logis pour le weekend. Plaisanterie mis à part, nous logerons à 7 dans cette minuscule caravane pour une fin de soirée « Made by racer Club », et garanti rares étaient les petits gabarits!

Le samedi matin nous débuterons de bonne heure sur la piste, la première série prévue à 8H45 va finir de nous réveiller, dès les premiers tours sur cette piste rendue piégeuse par les pluies nocturnes donneront lieu à quelques figures. Et PAN! deux Racers s’accrochent, du polyester pour le Racer de Joël, et une géométrie originale pour le train arrière de notre secrétaire Patrick Morin. Le clou du spectacle me reviendra malgré tout avec une rupture de colonne de direction qui me laissera le volant entre le main comme dans le célèbre film avec De Funés et Bourvil…Croyez moi c’était pas du cinéma et cela fait sacrément bizarre, pas de mal je n’ai rien touché. Grace au prêt d’un chalumeau, suivi d’une professionnelle soudure de Michel Labarde cela signera cette réparation pour cette panne peu commune, un énorme merci à Fred Frêche pour le coup de main, et au pilote de Formule Ford Michel Farizon qui nous a prêté le chalumeau, Joël Leblanc aura quelques soucis d’embrayage, qui malgré l’intervention en fin de journée des copains ne pourrons pas êtres résolus.

Merci les copains pour le coup de main!

Le reste de la journée se passera pour le mieux, avec les maintenant habituelles empoignades entre le Racer Bordeaux de Pierre Aléxis Colignon et mon Racer rouge, la c’est garanti ce n’était pas du playback, longues passes d’armes viriles mais amicale avec changement de leader régulier, je crois que nous avons fais plaisir au public. En tout cas à nous c’est certain!

La table du racer Club de France….Pas triste!

Le dimanche se passera sous les mêmes principes, après bien evidement avant cela une soirée au delà d’amicale, notre président égayera le moment avec ses blagues et sa façon inimitable de les raconter, du pur café théâtre. Pierre Aléxis et votre serviteur placerons encore la barre un cran plus haut que la veille en abaissant régulièrement leurs temps, mais surtout en alignant des séries de tours très régulières à haute cadence. La dernière série en guise de bouquet final sera encore plus rapide, car nous avions décidés d’un commun accord de donner absolument tout, et cela pour le plus grand régal du public, mais aussi des commissaires de pistes et des organisateurs qui n’en revenaient pas d’un tel spectacle, et d’une telle ambiance parmi les pilotes de Racers. Dernière manche qui sera douloureuse pour Ian Wilson en effet il explosera son moteur Panhard, une pure destruction. Attention pas de méprise, le reste de la troupe juste derrière nous n’amuse pas le terrain, les Christian Ledent, Philippe Boutevin, Ian Wilson….et autres n’attendent qu’un léger faux pas pour venir pointer leurs nez! Les écarts se resserrent, pour le plus grand bonheur de tous

Oui c’était un grand cru ce La Châtre 2019!

Le président Michel Labarde devant son authentique Racer à carrosserie de Monomill ex Michel Aunaud

Je crois que nous avons d’ores et déjà gagné notre place pour un nouveau plateau Racer en 2020.

Pierre Alexis Colignon et Ian Wilson sont en prés grille.

Une version publiè par Charly Rampal sur son site Panhard Racing Team

La Chatre J-7!

Enfin le « vrai » début de la saison avec cette première grosse sortie circuit.

Nous pouvons être content de nous, car nous serons 12 Racers à venir jouer sur la piste de La Châtre sur le circuit Maurice Tissandier.

Voici la liste des pilotes et leurs autos:

Boutevin Philippe DB Monomill

Brun François Emeryson 500 Jap

Colignon Pierre Alexis DB Racer

Demange Yves DB Racer

Heurton Daniel Racer DHR

Labarde Michel DB Racer

Leblanc Joël DB Racer

Ledent Christian DB Racer

Marquet Fred DB Racer

Meunier Jean Louis DB Racer

Morin Patrick DB Racer

Wilson Ian DB Racer

Donc 12 Racers ensemble sur la piste, nous n’avons nullement à rougir de ce chiffre qui est de toute façon douze fois supérieur à ce qu’il était l’année dernière!

Samedi soir nous nous retrouverons tous sous le auvent du racer Club de France pour notre apéritif, vin d’honneur habituel.

Salon d’Angoulême à l’espace Carat

Un salon qui monte en importance, comme d’ailleurs tous les salons qui traitent d’Automobiles anciennes. Il faut dire qu’avec toutes les « mochetés » actuelles, plus insipides les unes que les autres, bardées d’électronique et totalement en pannes dès la moindre anomalies électriques, il faut bien reconnaître que cela ne fait guerre rêver. Avec les anciennes la part de rêve existe toujours, les souvenirs des autos de familles, des sons d’échappement, aucunes n’avaient la même forme de carrosserie….Ah la belle époque.

Un stand du Racer Club de France avait été prévu mais aussi installé par notre infatigable président, je suis venu me joindre à lui pour l’assister au mieux pendant ces deux jours, et le moins que nous puissions dire c’est que nous avons vécu de bien bons moments.

Notre ami Claude Berton était venu exposer sur notre stand, nous partagions avec lui le gite et le couvert, car en soirée nous étions hébergés chez Michel notre Président. Sans rentrer dans le détail des soirées, sachez que nous avons passés d’agréables moments et que nous n’avions pas à craindre le gel vu ce que nous avons « mis à l’ombre » en divers produits liquides dans ces inoubliables moments.

Pour revenir à plus terre à terre, nous avions exposés sur notre stand deux DB, à savoir un bien bleu qui était le Racer Monomill du président et mon Racer DB Rouge,mais aussi deux monoplaces MEP qui nous avaient rejoint.

Une belle quantité de monde est passé nous rendre visite, avec nos amis avec lesquels nous croisons le fer sur les pistes Pierre Alexis Colignon, Vincent Aupetit..etc…

Le petit apéritif du midi a été bien apprécié, mais pour être bien présentables en société sachez que nous avons consommé avec modération nos Cognac Schweppes!