Les Racers en course à Croix en Ternois!

Croix en Ternois 2019…Enfin une course pour les Racers,

Qu’elle bonne idée ont eux nos amis Britanniques de venir rouler sur le circuit de Croix en Ternois.

Merci au «500 Owners Club» de venir porter le bonne parole sur nos terres!

Un plateau assez fourni était constitué à l’occasion avec de très rapides pilotes Anglais comme Mike Fowler, Xavier Kingsland ou Nigel Challis, 19 pilotes en tout.

Quatre Français avaient décidés de venir croiser le fer pour enfin pouvoir participer à une «vraie» course, car il faut bien l’avouer depuis que nos Racers sont cantonnés au rang de curiosités dans les démonstrations «bottes de pailles» il est devenu bien difficile de se motiver pour avoir envie de rouler. Heureusement que des démos comme La Chatre ou autres viennent agrémenter le tout….

Au programme du week-end 1 série d’essais libre, une série d’essais chrono, et deux manches,

Nous arrivons avec l’ami Patrick Jamin vendredi dans l’après midi pour nous poser dans le parc, malheureusement pas très prés du reste du plateau Racer, je part enfin à la rencontre physique des différents personnages comme Duncan Rabagliatti, je rencontre Gilbert Lenoir, Jean luc Renard, et bien-sur l’ami Dominique Pascal qui eux aussi vont rouler avec nous, Les connaissances et présentation avec les «Britons»

La séance d’essai du matin me permet de reprendre contact avec le circuit, je n’ai pas roulé depuis bien longtemps. Cela me permettra de voir qu’il a été un peu rallongé par rapport à 2001 ou j’y avais roulé.

Pour les chronos, je part bille en tête et fais mon meilleur temps au 5eme tours, après je n’insiste pas je sent mes pneus diminuer d’adhérence, je préfère rentrer que de les défoncer en espérant un meilleur temps qui de toute façon ne pourra plus venir.

Départ lancé en première ligne que nous partageons avec Patrick Jamin car bien évidement il a réalisé la Pole position, mon moteur hoquette à l’accélération et deux gars me doublent, je mettrai quatre cinq tours à comprendre ce qui se passe et surtout à réagir en me disant que quatrième en ayant été deux aux chronos ce n’est pas supportable!…En avant mon gars! Couteau entre les dents j’attaque tout ce que peux et fini par croquer en bout de la ligne droite après un freinage d’homme Xavier Kingsland, qui était devant moi. Devant se présente Mike Fowler et son Cooper MK5, la c’est pas le même calibre, lui c’est du très très rapide, il est généralement gagnant ou très bien placé à chaque fois dans son pays, il va falloir bien travailler pour arriver à le re coller, le doubler sera encore plus chaud que pour Xavier, nos roues se feront la bise une première fois à l’épingle comme pour lui dire tu as vu je suis la! Pareil que pour Xavier Kingsland je le croquerai en bout de ligne droite aprés un freinage «de trappeur», je finirai avec une avance de 3 secondes, en fin de manche avec Mike nous nous tomberons dans les bras après cette bataille bien virile mais très correcte.

La deuxiéme manche sera du même cru sauf que j’aurai l’idée de faire bien cirer l’embrayage au moment du départ lancé et la seul Mike Fowler avec le surplus de chevaux de son Norton Manx au Méthanol me passera au départ, par contre cette fois ci je ne lui laisserai pas le temps de prendre du champ libre, je vais me placer bien à l’affût dans son capot arrière, 1 tour entier pour pouvoir rester bien à l’aspiration, nous finirons avec 6 secondes d’écart en ma faveur.

Une mention spéciale pour mes amis de piste Jean Luc Renard qui au volant de la monoplace Monopole Panhard rachetée à Gilbert Lenoir roulera dans un bon rythme, tout comme Dominique Pascal avec le Racer ex Harry Schell prêté par Gilbert Lenoir en progrés à chaque manche.

Un week-end de rêve total. De franche amitié Franco Anglaise, l’ensemble ponctué par un apéro offert par un futur pilote Français qui avait amené son sublime Cooper MK2 Jap, avec discours du «Chairman» Nigel Challis pour saluer notre venue, mais aussi annoncer que quelques chose se tramait du coté de la France au niveau des Racers….Nous allons vous donner des bonnes nouvelles très bientôt…

J’ai eu à ce moment la une pensée pour Alain Gawski qui n’avait pas réussi à «plier» les Anglais à son époque, il me plaisait de penser que d’où il est, il devait surement bien se marrer!

Votre serviteur à l’attaque!
Le très rapide Mike Fowler et son Cooper MK5 Norton Manx au Méthanol
L’Intouchable Patrick Jamin et son Racer Boyer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *