Les Grandes Heures Automobiles 2018.

                         

Avec presque deux semaines de retard suite à quelques problèmes d’ordre technique sur notre site, voici enfin le compte rendu de ces Grandes heures 2018.

J’avais répondu à l’invitation d’un de mes clients pour venir rouler au sein de la serie monoplace, deux roulages par jour m’attendaient, un ensemble de voitures assez disparate qui étaient regroupées dans un plateau un peu fourre tout comprenant des Formules 1 des années 60, des Formules 3, une nuée de Formule Renault, des Barquettes de la coupe de l’avenir, et même une Formule E très récente, se rajoutant à cette série mon bien esseulé DB Racer.

Cette manifestation qui monte en puissance (nous sommes à la quatrième édition) est un des événements majeur de la région Parisienne au niveau de la voiture ancienne, il permet de rouler sur ce mythique circuit de Montlhéry. Un circuit qui il faut le dire est dans un état ne permettant plus d’accepter des courses d’autos anciennes, d’ailleurs depuis quelques années il est utilisé uniquement pour des démonstrations.

Le circuit a bien changé dans son tracé depuis la grande époque des Grand Prix de l’age d’or Lanvin pour ceux qui ont connus…..Maintenant il y a une chicane entre le virage de la Ferme et celui du Faye, mais aussi la célèbre chicane Nord disparue au profit d’un double gauche bien moins intéressant du point de vue du pilotage. Tout se perd….

Sur la piste et dans notre plateau il y avait un niveau de pilotage très disparate, l’attention doit être absolument permanente au moment du moindre dépassement, le rapide côtoyant le très lent, voir la chicane mobile. Ouverture de tous les roulages avec  Pace Car et cela pendant deux tours.

Alors même s’il ne s’agit plus de compétition, l’idée de rouler sur cet anneau mythique fait encore son effet. Dans ces conditions le DB Racer a fait plus que le travail, roulant à chaque série dans le premier tiers du plateau, démontrant encore une fois qu’il n’est point besoin d’avoir une grande puissance pour bien s’amuser. Le DB Racer aura laissé derrière lui beaucoup de monoplaces de Formule France, toutes les barquettes de la coupe de l’avenir, et même un spyder 905!

Le public se souviendra longtemps des passages des chicanes par la petite monoplace rouge.

A réfléchir pour un roulage commun en 2019….

 

                           

                                           Au virage du Faye

                              

                                         A l’attaque des chicanes.   

                           

                                         Il faut avoir l’œil sur tout!!

 

Les photos sont de Yves Ronga et Jean Paul Weber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *