Grand Prix de Limoges Classic 2018

                         

 

                                          La dernière de la saison!

 

Et oui le temps passe drôlement vite, et ce Grand Prix de Limoges Historique 2018 sonnera le glas de cette riche saison 2018.

Une saison à placer sous le signe du renouveau pour notre Club, il faut remonter à des temps bien lointains pour retrouver une aussi grosse fréquentation de nos racers sur les pistes. Bravo pour votre dynamisme.

Ce weekend pour ce grand Prix sont annoncés les Racers du Président Michel Labarde, mais aussi Daniel Heurton, Vincent Aupetit (la ça devrait aller très vite!) Ian Wilson, Christian Ledent….A n’en pas douter c’est un bien beau spectacle qui est annoncé.

 

Les Grandes Heures Automobiles 2018.

                         

Avec presque deux semaines de retard suite à quelques problèmes d’ordre technique sur notre site, voici enfin le compte rendu de ces Grandes heures 2018.

J’avais répondu à l’invitation d’un de mes clients pour venir rouler au sein de la serie monoplace, deux roulages par jour m’attendaient, un ensemble de voitures assez disparate qui étaient regroupées dans un plateau un peu fourre tout comprenant des Formules 1 des années 60, des Formules 3, une nuée de Formule Renault, des Barquettes de la coupe de l’avenir, et même une Formule E très récente, se rajoutant à cette série mon bien esseulé DB Racer.

Cette manifestation qui monte en puissance (nous sommes à la quatrième édition) est un des événements majeur de la région Parisienne au niveau de la voiture ancienne, il permet de rouler sur ce mythique circuit de Montlhéry. Un circuit qui il faut le dire est dans un état ne permettant plus d’accepter des courses d’autos anciennes, d’ailleurs depuis quelques années il est utilisé uniquement pour des démonstrations.

Le circuit a bien changé dans son tracé depuis la grande époque des Grand Prix de l’age d’or Lanvin pour ceux qui ont connus…..Maintenant il y a une chicane entre le virage de la Ferme et celui du Faye, mais aussi la célèbre chicane Nord disparue au profit d’un double gauche bien moins intéressant du point de vue du pilotage. Tout se perd….

Sur la piste et dans notre plateau il y avait un niveau de pilotage très disparate, l’attention doit être absolument permanente au moment du moindre dépassement, le rapide côtoyant le très lent, voir la chicane mobile. Ouverture de tous les roulages avec  Pace Car et cela pendant deux tours.

Alors même s’il ne s’agit plus de compétition, l’idée de rouler sur cet anneau mythique fait encore son effet. Dans ces conditions le DB Racer a fait plus que le travail, roulant à chaque série dans le premier tiers du plateau, démontrant encore une fois qu’il n’est point besoin d’avoir une grande puissance pour bien s’amuser. Le DB Racer aura laissé derrière lui beaucoup de monoplaces de Formule France, toutes les barquettes de la coupe de l’avenir, et même un spyder 905!

Le public se souviendra longtemps des passages des chicanes par la petite monoplace rouge.

A réfléchir pour un roulage commun en 2019….

 

                           

                                           Au virage du Faye

                              

                                         A l’attaque des chicanes.   

                           

                                         Il faut avoir l’œil sur tout!!

 

Les photos sont de Yves Ronga et Jean Paul Weber.

Problèmes sur le site du Racer Club de France

Depuis quelques semaines nous rencontrons divers  problèmes de connexions sur notre serveur.

Il semblerait que ces problèmes viennent directement de troubles sur la plateforme qui nous héberge.

Excusez nous par avance si nous ne pouvons avoir en ce moment une actualité suivie de près, mais nous sommes tributaires de nos possibilités de connexions sur le site. 

Nogaro Classic festival 2018

Encore un record de battu, car il y avait 12 Racers engagés et présents sur la piste!

Et pas des moindres, Le président Michel Labarde, Pierre Aléxis Colignon, Yves Demange, Patrick Morin, Philippe Boutevin, Christian Ledent, Gaby Billaud, Fred Fréche, Fred Marquet, les deux racers de « Autofolies », Le Racer de Yves Dominault ….etc….

Un Racer 500 Cooper avec moteur Norton Manx nous avait rejoint pour venir en découdre avec notre myriade de Racer DB, pas réellement encore tout à fait au point il abandonnera sur quelques ennuis de transmission.

Une journée de samedi sous un beau soleil, et un dimanche sous la pluie 

Le Samedi, sur la piste cela a été la guerre (en toute amitié bien sur!) entre Pierre Alexis Colignon et Fred Marquet. Les deux ont croisés le fer dans des empoignades de toutes beautés, ces joutes amicales ont finies cette fois ci avec un léger avantage à Pierre Aléxis Colignon, c’était à celui qui freinerait le plus loin, qui passerait le plus vite. Et cela en se servant de l’aspiration mutuelle des deux Racers. Les deux compères ont oubliés absolument toute opposition, ils ont dynamité le plateau d’un pilotage tout fait de glisses et de dépassements  par l’extérieur des autres Racers, mais aussi du plus grand nombre de MEP et Formules Vé qui elles aussi étaient présentent  dans le plateau, seul manquera à leur « palmarès » l’intouchable Racer Boyer de construction bien plus récente et avec une toute autre technologie qui est irrattrapable pour les deux plus rapides de nos Racers DB. A noter que les temps au tour étaient très proches de ceux que réalisait Alain Gawski dans les belles années du plateau Racer/ MEP, existait il un plus beau moyen de rendre hommage au Maestro?

Après ce pack « sur une autre planète » des deux furieux Pierre Alexis et Fred, suivaient à distance respectable deux autres rapides que sont Philippe Boutevin est Christian Ledent, tous deux  ont bien bataillés eux aussi.

Le grand malchanceux du weekend est encore une fois de plus l’ami Patrick Morin qui cassera son moteur suite à la chute d’un siège de soupape dans un cylindre….Une pure destruction moteur qui faisait peine à voir…Pas une année pour toi Patrick.

Le président partagera son Racer avec son fils Brice qui a un bien beau coup de volant, Yves Demange aura bien des misères avec un silencieux bouché par un saleté de chicane qui lui polluera toute sa journée du samedi….Une fois le tromblon débouché et cette fois ci aux mains de Fred Fréche le Racer révélera un bien beau potentiel. Tu vas t’amuser Yves avec ce nouveau moteur!

Le plateau du Dimanche sera plus clairsemé du fait des conditions climatiques toutes faites de pluie et d’humidité, mais aussi suite à ces quelques casses. Fred Marquet ne roulera pas lui non plus se consacrant professionnellement à ses clients roulants dans d’autres catégories , il laissera le soin à son pote Pierre Aléxis de « régler » les autres participants, mais c’est un plateau bien disséminé qui prendra la piste et cela dans un rythme bien plus relax que la veille.

Wahoooo!! Que c’était bon!

Les Grandes Heures Automobiles 2018

Ce weekend aura lieu ce qui se veut l’événement annuel de l’Automobile historique en région Parisienne, avec Les Grandes Heures Automobiles.

Il s’agira la de la quatrième édition.

Il y a au programme du weekend un plateau monoplace que je me permettrai de qualifier d’un peu « fourre tout » .Je serai présent avec mon Racer DB pour représenter la cause de nos Racers.

Comme je l’ai dit il n’y a pas forcément de thème à ce plateau qui comprendra des Formules 3, Formules Renault de toutes années, barquettes diverses, et même deux Ferrari 1500 de Formule 1 de l’année 1961, avec une qui sera rien de moins que pilotée par Arturo Merzario.

Au plaisir de vous y rencontrer!

Nogaro, Le bonheur était dans le Gers!

 

 

Dix Racers étaient annoncés, mais le forfait de deux d’entre eux, et le déplacement de Thomas Jamin en série course avec les F3 1000cc avait diminué notre plateau d’autant.

Heureusement qu’il était la d’ailleurs notre plateau, car il faut bien avouer que sans le couplage du plateau F3 1000cc avec les MEP et bien cela aurait été « vache maigre » dans le Gers.

Mais pour nous Racers du plateau démo, tout a été parfait.

Nous avons même eu droit à la mise en parc avant départ, au tour de formation, et au départ avec positionnement sur la grille départ arrêté donné au drapeau comme en course…..En fait c’était une «coursette» mais sans les inconvénients. Franchement nous nous sommes arsouillés comme des cochons!

A ce jeu la deux se détachaient grandement, Pierre Alexis Colignon et votre serviteur. Même si je dois reconnaître que j’ai bien eu de la chance que Pierre dispose d’un piètre moteur, car de mon coté un peu » dans le pâté » le dimanche matin (aurais je abusé la veille???….Non pas le style!!) Pierre Aléxis était beaucoup plus rapide dans le sinueux. Par contre rouler avec lui est un pur plaisir, cela freine et pilote propre et précis sans aucune arrière pensée ou «vicieuseté» .

Un cran en dessous nous trouvions nos deux «débutants» dans la catégorie, avec un rapide Joël Leblanc avec un pilotage très fin, une belle vitesse qui va crescendo, pareil même vitesse pour Ian Wilson mais encore avec des soucis d’allumage, c’est deux la vont aller vite quand ils auront compris comment bien brasser un Racer, ils devraient progresser gentiment ensemble dans les sorties à venirr.

Yves Dominault roulait pour une fois sur son Racer, pilote de bon niveau il a montré lui aussi de belles choses, en jouant très régulièrement au jeu du chat et de la souris avec Joël et Ian ,

Le grand malchanceux du weekend car encore une nouvelle fois victime d’ennui mécanique (allumage cette fois ci) Philippe Boutevin. Il devait renoncer à la fin de la première manche…Dommage il roule fort lui aussi avec son DB Monomill et a bataillé très près du devant dans la seule manche qu’il a roulé.

Plus en retrait étaient Daniel Heurton et notre président Michel Labarde ils alignaient les tours tels des métronomes, une belle erreur le dimanche matin de notre Président qui partait tondre l’herbe sous mes yeux en bout de la ligne droite après un freinage un peu optimiste…Pas de soucis nous l’avons chambré soigneusement!.

Notre trésorier Gonzague Pouponnot à quelque peu chiffonné l’avant de sa MEP blanche et verte en taquinant les limites en bout de ligne droite, il s’en tire sans mal avec une auto peu touchée….C’est le métier qui rentre mon pote!

Nous revenons quand ils le veulent à Nogaro dans les mêmes conditions, c’était bien agréable cette course «au black»

Je ne parlerai pas longuement de la table «Racer Club de France» qui s’enrichie avec l’arrivée de nos nouveaux membres, alors même s’il n’y avait pas le gâteau au chocolat de Yves Demange cette fois ci, il faut vous dire que le renégat était parti se faire dorer la pilule avec Patrick Morin et leurs épouses respectives au soleil, ah les Lâcheurs!!

Mais Annick Leblanc assurait fort dignement le maintien de nos tours de taille avec ses divers gâteaux. Cette belle tablée qui n’engendre pas la mélancolie fait vraiment plaisir à voir et à entendre

Bon alors les copains on était pas bien la?

                                  

                     Le beau Racer de Joël Leblanc, photo de Christian Bernard

                              

                         Fred Marquet et le Président Michel Labarde en parc d’attente

 

Grand Prix Historic de Nogaro J-5!

Il ne reste plus que quelques jours avant le Grand Prix Historique de Nogaro,.

Notre plateau dont nous pouvons par avance être fier, sera le plus garni au niveau des monoplaces, car nous serons 20 en tout, nous partagerons pour moitié le plateau avec la « bande des Mépistes ». il y a bien longtemps que cette mixité parfaite ne c’était pas vue.

Pensez dès votre arrivée à passer en premier lieu au secrétariat du circuit pour récupérer vos papiers et vous débarrasser de la charge administrative, vous présentez votre permis et votre Licence ou pour ceux qui n’ont que le permis il vous faut souscrire  l’assurance obligatoire pour les deux jours qui est de 15 Euros.

Dans le Sud Ouest et particulièrement à Nogaro vous serez bien reçu, mais attention les Gersois ont du répondant verbalement, donc pas de soucis car s’il y a soucis celui ci ne durera jamais longtemps, ils trouveront ou vous aideront à trouver une solution.

Une autre précision, nous ne sommes pas dans le cadre d’un weekend « bruit » comme aux Classic Festival, il faudra que nos machines roulent avec un silencieux, c’est presque un moindre mal dans notres cas, car nos Panhard ont un son bien plus agréable (et la plupart du temps un meilleur rendement!) quand elles ont un silencieux bien étudié.

Vous êtes des grandes personnes, mais des fois dans le feu de l’action on oublie les fondamentaux. Pensez à remercier et à saluer en repartant, car nous sommes le seul plateau invité du weekend, nous roulons gratis alors que tous les autres plateaux sont payants. 

Un petit signe aux commissaires de piste en fin de roulage dans le tour de décélération, n’est pas pour leur déplaire non plus….

Vue d’ensemble et perspectives de calendrier pour 2019

Dans le cadre de l’élaboration d’un planning pour l’année 2019 nous avons déjà commencés des démarches auprès des organisateurs pour pouvoir venir rouler sur les événements collants le plus à l’image de nos Racers, et si possible à leur Histoire.

Contact à été pris avec le Circuit de Cadours qui nous propose pour l’année 2019 la création d’un plateau constitué pour grande partie avec nos Racers, il s’agit d’un plateau que nous partagerions avec des monoplaces ou barquettes ayant courus à Cadours dans les années 50, afin d’éviter un mélange de genre, et avoir un visuel très cohérent. A nous de constituer un plateau d’une douzaine d’autos.

L’association qui gère l’événement à bien conscience que son histoire est intimement lié avec celle des Racers, et nous pilotes pourront rouler sur ce circuit qui est resté le tracé initial de l’époque.

Rien de mieux que cette superposition Historique. Le président et moi même y avons roulés il y a quelques années, la sensation de rouler sur ce circuit routier est tout bonnement exceptionnelle. L’organisation est bien ficelé et rodée depuis des années avec cet événement, ce sera une réussite à n’en pas douter.

Pour la saison à venir nous souhaiterions pouvoir réunir le maximum de Racer sur 4 ou 5 événements dans l’année, sur ces 4 ou 5 dates nous souhaiterions une grande mobilisation, après rien bien sur ne vous empêche de vivre votre vie sur d’autres sorties, mais il serait bon pour l’image des Racers que nous soyons bien représentés, et que nous pensions à inscrire ces dates comme les spots incontournables de notre future saison.

 

    • Les Classics days au Mans (couplé au plateau avant guerre)
    • Autoretrosport à La Châtre (plateau spécifique)
    • Grand Prix d’Albi Historique.(couplé avec les MEP)
    • Grand Prix de cadours (plateau spécifique)
    • Historic Festival à Nogaro. (couplé au plateau avant guerre)

Nogaro Grand Prix Historique 2018

 

2018 est vraiment l’année de la résurrection pour notre club, l’élan général qui est au cœur de notre mouvement fait au stade ou nous en sommes grand plaisir à voir.

Il fait encore plus plaisir quand nous le vivons de l’intérieur dés que nous nous retrouvons pour une rencontre sur un circuit, ou à tout autre occasion.

Nous nous apprêtons à battre un record d’affluence lors du meeting de Nogaro le 8 et 9 Septembre, nous serons dix dans le plateau qui nous a été réservé pour les Racers et les MEP, oui vous avez bien lu…10!

Et encore nous aurions du être 12 voir 13 si nos fidèles Yves Demange et Patrick Morin n’avaient pas décidés de partir en voyage….et Fred Fréche aussi qui n’a pas son Racer encore fini….Franchement c’est un réel renouveau que de pouvoir compter nos participants en dépassant la dizaine.

Nous serons donc 20 en tout car 10 MEP seront présentes, la proportion est  revenu à la moitié du plateau avec les MEP, ce qui est trais plaisant, car nous ne sommes plus le «seulement petit plus» qui se rajoute à un plateau et  c’est un motif de satisfaction pour nous tous.

Voici à ce jour la liste des forces en présences….

 

Daniel Heurton                        Racer DHR 500 Kawasaki

Alain Dufresne                        Racer Popot NSU

Michel Labarde                        DB Racer Panhard 850

Joël Leblanc                            DB Racer Panhard 850

Ian Wilson                                DB Racer Panhard 850

Pierre Alexis Colignon            DB Racer Panhard 850

Yves  Dominault                       DB Racer Panhard 850

Philippe Boutevin                    DB Monomill Panhard 850

Vincent Aupetit                        DB racer Panhard 850

Fred Marquet                            DB Racer Panhard 850