Mais ou va t’on la???

Oui tout est dans le titre, J’ai appris il y a quelques jours les difficultés que rencontrait Gilbert Ramonet pour organiser cette année le Grand Prix de Sizun, Pierre Alexis Colignon n’a pas pu s’inscrire pour les Classic days du Mans….

Le coup de gueule légitime que nous devons pousser pour ce genre de chose, prend naissance sur le fait fondamental d’une atteinte encore une fois de plus à la liberté.

Gilbert avec qui j’ai échangé téléphoniquement sur le sujet, rencontre des difficultés pour organiser Sizun, car les autos dépassent les 50 km par heure….Grande découverte pour nos pouvoirs publics  «Ce sont des autos de course?»  Mon Dieu qu’elle horreur!

Le même constat à été fait déjà plusieurs fois lors de montées Historiques l’année passée, qui de moins en moins acceptent les monoplaces et barquettes sous le fait que celles ci ne soient pas immatriculées.

Pierre Alexis comme je le disais a vu son inscription refusée (et les nôtres par triste ricochet!) sur le fait que nous ne pouvons plus être couplé au plateau avant Guerre qui est défini comme plateau biplace! Et cela depuis que notre chère FFSA (à tous les sens du terme!) a mis son nez dans ces démonstrations.

Messieurs l’époque est à la cohésion, je vous incite au maximum à rejoindre notre Club, car à l’avenir des sorties c’est un fait existerons toujours, mais celle ci seront très certainement organisées par les différents Clubs de France.

Par exemple: le Racer Club de France invitera les Formules de France, et les Formules vé, Barquettes de l’avenir…..Bien évidement contre participation financière.

Et les autres Clubs inviterons de la même manière. Cela sera possible si nous nous regroupons pour avoir la force et le poids pour le réaliser.

A bientôt sur les ondes!

                                               

                   Présentation au salon de Lanester du Grand Prix de Sizun avec en expo le beau Racer de Joël Leblanc

Les belles choses de la vie.

L’année 2018 aura été à n’en pas douter une bien belle année pour tous nos Racers, Un regain d’intérêt totalement fantastique nous a fait nous repositionner aux sein des meetings de véhicules Historiques comme « un club qui compte ».

Nous nous en sommes donnés à cœur joie tout au long de cette année 2018, nous avons réussis à insuffler par notre forte présence un vent de renouveau que n’avait pas connu depuis longtemps le Racer Club De France.

Une forte mobilisation des participants sur les beaux circuits permanents aura fait aboutir le chiffre des pilotes présents au delà de 10 plusieurs fois dans l’année! Incroyable!

Mais aussi sur les circuits occasionnels urbains, ou la mobilisation était nettement moins forte de l’ordre maximum de 4 membres sur ces rassemblements, cette présence à apporté un plus indéniable au niveaux de ces manifestations. 

Il est à noter les liens forts qui ont étés tissés avec nos amis du club Anglais « 500 Owners » , liens qui devraient aboutir dés l’année prochaine à de très beaux échanges dans lesquels nous irons nous mêler à la fête chez eux, mais eux aussi vont venir partager avec nous.

Il nous reste maintenant à pointer notre regard sur l’avenir, et sur l’année 2019 qui sera la maintenant dans moins d’un mois, que cette trêve hivernale vous permette de remettre en ordre votre matériel pour les futures joutes amicales à venir, que les Racers en chantiers de construction, finissent enfin par pouvoir prendre la piste avec les nouveaux arrivants. Messieurs Bruno Siou, Fred Fréche, Alain Dufresne vos places parmi nous, ainsi que celles de futurs arrivants sont déjà réservées, afin de venir partager ces futurs bons moments à nos cotés 

A bientôt sur les ondes!

 

Classic Days 2019 au Mans….Ce sera sans nous!

Oui ce sera sans nous….

Notre plateau de racer ne pouvant pas être joint à celui des avant guerre, car le plateau avant guerre est un plateau d’autos bi-places.

La FFSA a mis son nez dedans ces organisations qui pourtant sont totalement dépourvues de classements, il n’y a plus moyen de faire cohabiter les deux types d’autos…Merde!

Le plateau monoplace étant complet, il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer! Re-Merde!!

Inutile de vous dire que nous comptons sur vous pour le plateau « spécifique Racer » que nous souhaitons monter à la Châtre en Juin.

Programme du Club Anglais « 500 Owners »

Le club des Racers Anglais le « 500 Owners Club » avec lequel nous entretenons des relations privilégiées, vient de nous faire parvenir les dates de leurs courses en circuit  pour la saison 2019.

Un bien beau programme de 6 courses sur des circuits tous plus attirants les uns que les autres. Je vous laisse juge.

13/14 Avril Silverstone.

18/19 Mai Oulton Park

15/16 Juin Mallory Park

6/7 Juillet Croix en Ternois (France !!)

27/28 Juillet Cadwell Park

24/25 Aout Brands Hatch

 

Ils font très fort, car dans leur calendrier 2019 de Championnat Britannique, il y a une course en France alors que nous sommes bien incapable d’en faire une par nous mêmes. Qu’elle leçon magistrale, une déculottée même!

Le pire dans tout cela qui montre que nous sommes une nation qui a quand même encore de sacrés problèmes de communication. La date de Croix en Ternois tombe en directe concurrence avec les Classic Days au Mans, en effet ce sera le même weekend.

Pour finir d’enfoncer le clou le prix de l’engagement pour la course de Croix en Ternois sera moins élevé que l’engagement aux Classic Days. 

Car avec un prix d’engagement se situant pour chaque course à 270 Euros, nous ne pouvons lutter a aucun niveau.

« Messieurs les Anglais ne tirez pas les premiers, car nous sommes déjà dans l’ambulance! », même si cette phrase est dite sous forme du rire, celui ci est quand même un peu jaune….

Comment font ils me direz vous? C’est la que se trouve la puissance de ces clubs Anglais, qui privilégient les avantages aux participants, plutôt que d’engraisser des promoteurs de Championnats comme nous savons si bien le faire en France.

 

Qui m’accompagne pour aller à Silverstone en Avril?

Salon Epoqu’auto 2018

Une très belle réussite que ce salon d’Epoqu’auto 2018.

Une fréquentation incroyable pour cette quarantième édition (70000 personnes!) nous avons eu l’opportunité de présenter un Racer sur ce qui était le plateau phare concernant les véhicules de compétition de ce Salon.

De très belles rencontres et de nombreuses longues discussions durant les 3 jours de ce salon, les journées sont avalées à la manière non stop. Le DB Racer a eu grand succès et a suscité un intérêt constant durant ce salon.

A noter un très belle exposition de barquette DB amenées par l’amicale DB, le tout sous la houlette de l’ami Yves Demange et de Roland Roy.

                             

                             

Saison 2019 déjà le Calendrier!

Les moteurs de nos autos à peine redevenus froid, voici le programme qui nous attends pour la saison 2019.

De belles sorties encore à prévoir.

1/ 2 Juin                                               Grand Prix de Sizun (29)

2 Juin                                              Circuit des Essarts à Rouen (76)

15/16 Juin                              Autoretrosport au circuit de La Chatre (36)

22/23 Juin                                        Grand Prix de Bressuire (79)

29/30 Juin                                          Albi Week End retro (81)

20/21 Juillet                               Citroracing au circuit du Boubonnais (03)

3 et 4 Aout                                         Grand Prix de Garat (16)

30 Aout/ 1 Septembre                         Circuit de Cadours (31)

7/ 8 Septembre                            Grand Prix Historique de Nogaro (32)

20 au 22 Septembre           Les Grandes Heures Automobiles circuit de Montlhéry(91)

5/ 6 Octobre                                   Classic festival au circuit de Nogaro (32)

19/20 Octobre                                      Grand Prix de Limoges (87)

 

En caractère gras les dates de sorties ou il serait de bon ton que nous soyons un maximum de Racers, de manière à ce que nous puissions positionner notre Club et nos autos, comme acteurs majeur du circuit et du mouvement ancienne, et ne plus rester dans une condition de « bouche trous ».

Infos générales:

Pour La Chatre le Club fais la demande d’un plateau réservé à nos autos.

Pour Cadours les organisateurs ont déjà réservé pour nous un plateau spécifique avec des conditions d’engagement très avantageuses. 

 

 

Salon Epoqu’Auto à Lyon du 9 au 11 Novembre

                            

Le Racer Club de France aura une place de choix sur un des plus important Stand lors de Epoqu’auto 2018, nous serons hébergés sur le plateau Autodiva Hall 2 emplacement V35.

Autodiva qui est la seule revue Française traitant réellement de l’histoire de la course Automobile, cette revue éditée de main de maître par Gérard Gamand, à choisi comme thème cette année de rendre honneur à la marque Grac. Il y aura dans cette exposition une dizaine de monoplaces et barquettes de la marque.

Une place sur ce grand plateau a aussi été réservée pour le Racer Club de France, un  Racer sera exposé, une table dressée pour vous accueillir.

Le Salon de Epoqu’auto est un salon avec une très forte fréquentation, la proximité de L’Allemagne, la Suisse, et l’Italie n’y est pas étrangère.

Au plaisir de vous y croiser. 

Grand Prix de Limoges Classic 2018

    Les autos vont pouvoir goûter à un repos bien mérité après le clap final de la saison 2018. Ce clap est intervenu dimanche après midi au Grand Prix Historique de Limoges 2018.

           Quelques uns de nos membres avaient faits le déplacement dans la zone industrielle nord de Limoges, mais il s’agissait cette fois ci d’une troupe bien moins importante que celle que nous pouvons rencontrer sur un  circuit permanent habituel.

Cette troupe légère était emmenée par notre Président Michel Labarde en chef de file, accompagné de son presque voisin le Charentais d’adoption Ian Wilson, mais aussi de l’Angoumois Vincent Aupetit, et de Christian Ledent.

          Dans les conditions de ce « Grand Prix Historique  » de Limoges il n’est pas réellement possible de laisser aller les chevaux et de déployer du pilotage tel que nous avons l’habitude de la faire sur les circuits permanents, néanmoins il faut reconnaître que nos « Lascars » se sont bien amusés, et c’était ce qu’ils étaient venus rechercher. 

         Fiabilité enfin trouvé pour Ian Wilson qui s’en est donné à cœur joie avec son beau racer vert ex Midy, il va pouvoir enfin prendre du plaisir et découvrir réellement les joie du pilotage de son racer.

                                    

                                           

 

                          

 

                                         !

 

 

Les Grandes Heures Automobiles 2018.

                         

Avec presque deux semaines de retard suite à quelques problèmes d’ordre technique sur notre site, voici enfin le compte rendu de ces Grandes heures 2018.

J’avais répondu à l’invitation d’un de mes clients pour venir rouler au sein de la serie monoplace, deux roulages par jour m’attendaient, un ensemble de voitures assez disparate qui étaient regroupées dans un plateau un peu fourre tout comprenant des Formules 1 des années 60, des Formules 3, une nuée de Formule Renault, des Barquettes de la coupe de l’avenir, et même une Formule E très récente, se rajoutant à cette série mon bien esseulé DB Racer.

Cette manifestation qui monte en puissance (nous sommes à la quatrième édition) est un des événements majeur de la région Parisienne au niveau de la voiture ancienne, il permet de rouler sur ce mythique circuit de Montlhéry. Un circuit qui il faut le dire est dans un état ne permettant plus d’accepter des courses d’autos anciennes, d’ailleurs depuis quelques années il est utilisé uniquement pour des démonstrations.

Le circuit a bien changé dans son tracé depuis la grande époque des Grand Prix de l’age d’or Lanvin pour ceux qui ont connus…..Maintenant il y a une chicane entre le virage de la Ferme et celui du Faye, mais aussi la célèbre chicane Nord disparue au profit d’un double gauche bien moins intéressant du point de vue du pilotage. Tout se perd….

Sur la piste et dans notre plateau il y avait un niveau de pilotage très disparate, l’attention doit être absolument permanente au moment du moindre dépassement, le rapide côtoyant le très lent, voir la chicane mobile. Ouverture de tous les roulages avec  Pace Car et cela pendant deux tours.

Alors même s’il ne s’agit plus de compétition, l’idée de rouler sur cet anneau mythique fait encore son effet. Dans ces conditions le DB Racer a fait plus que le travail, roulant à chaque série dans le premier tiers du plateau, démontrant encore une fois qu’il n’est point besoin d’avoir une grande puissance pour bien s’amuser. Le DB Racer aura laissé derrière lui beaucoup de monoplaces de Formule France, toutes les barquettes de la coupe de l’avenir, et même un spyder 905!

Le public se souviendra longtemps des passages des chicanes par la petite monoplace rouge.

A réfléchir pour un roulage commun en 2019….

 

                           

                                           Au virage du Faye

                              

                                         A l’attaque des chicanes.   

                           

                                         Il faut avoir l’œil sur tout!!

 

Les photos sont de Yves Ronga et Jean Paul Weber.